dimanche 12 avril 2009

Torreilles,au hasard de la plage





Décidément, le temps maussade qui sévit persiste et limite nos sorties. Le plafond bas, encore une fois, perturbe nos plans. Heureusement notre choix est encore vaste et ne nous privons pas pour autant de notre escapade hebdomadaire. Les hauteurs, étant donné le temps brumeux que nous avons sont à exclure et c'est en toute logique que nous nous dirigeons vers la côte. Le hasard de notre inspiration nous conduit à Torreilles où nous empruntons un sentier balisé qui nous mène vers la plage toute proche. Nous cheminons dans un décor de marécages et de roseaux, alternant avec de grandes étendues de cactées adaptées à cet environnement. Notre intérêt s'accroît devant cet aspect méconnu de la flore locale. Nous nous rapprochons de la plage que nous longeons jusqu'à l'embouchure de la rivière. Nous décidons de la remonter, quand soudain, le bruit d'un petit monomoteur volant à basse altitude retient notre attention. A travers les roseaux et au bord du marais nous l'observons. Bien vite, nous comprenons que ses incessants allers-retours en rase-motte n'ont d'autre but que de traiter les zones marécageuses propices à la vie et à la prolifération d'innombrables moustiques si friands de nos épidermes.
Voilà comment une promenade au demeurant anodine, devient captivante et somme toute assez intéressante. Et c'est ravis par cette opportunité que nous regagnons notre point de départ.

Enregistrer un commentaire